Martyrisés pour le salut du monde

Il y a cent cinquante ans, de mars à mai 1871, se déroulait la Commune de Paris. Ces journées impliquèrent non seulement les communards qui en furent les promoteurs, mais aussi l’Église catholique qui eut à déplorer de nombreuses exactions et un certain nombre de martyrs, notamment l’archevêque de Paris, Monseigneur Darboy le 24 mai 1871 à la prison de la Roquette, et dix ecclésiastiques massacrés rue Haxo le 26 mai. La paroisse Notre Dame des Otages, bâtie sur les lieux même de ce martyre, célèbrera ces événements du 25 au 30 mai 2021. Nous prierons pour que le sang de ces hommes ne demeure pas inutilement versé, mais qu’il touche les cœurs et fasse découvrir au plus grand nombre l’immense amour du Christ Rédempteur.

La Commune est bâtie sur des idéaux répondant aux profondes injustices sociales qui blessaient alors la société française. Ce grand élan pour l’égalité s’est toutefois pensé en antagonisme avec la foi catholique : “Peut-on bâtir un paradis sur terre si l’on ne cesse d’attendre qu’il vienne du Ciel ?” Pour les chefs communards, il fallait extirper de l’esprit du peuple tout espérance surnaturelle, pour l’engager pleinement à la réforme de ce monde. C’est la raison profonde qui les poussa en définitive à vouloir se débarrasser des prêtres. En mourant pour l’amour du Christ, les martyrs de la rue Haxo donnèrent le plus vibrant témoignage que le Ciel et la terre ne sont pas deux réalités séparées. Aimer Dieu c’est aimer les hommes ; servir Dieu c’est servir ses enfants. Les témoignages abondent attestant que les otages donnèrent leur vie par fidélité à Dieu et par amour des parisiens, priant sans cesse pour que leur sacrifice touche les cœurs de leurs bourreaux et leur obtienne le pardon divin.

A la suite du Christ, aujourd’hui encore, cet amour rédempteur travaille les âmes de beaucoup. La fécondité de ces prêtres martyrs est toujours bien vive. En mai prochain nous ne fêterons pas la victoire d’un camp sur un autre ; nous célèbrerons la victoire de l’amour sur la mort. Une vie donnée jusqu’au bout par amour peut sauver le monde entier.

Père Stéphane Mayor


Programme

Du 25 au 30 mai 2021, une série d’événements est proposée pour mieux saisir le mystère du martyre des otages, apporter des clés de compréhension et des temps de célébrations dans ce lieu spirituel unique à Paris.

Accueil du public selon les mesures en vigueur à ces dates

  • Du 17 au 26 mai 2021 Chaque jour à 18h dans l’église Notre-Dame Des Otages (à 16h le 26 mai)Durée 1h00

Neuvaine à Notre-Dame des Otages


  • Mardi 25 mai 2021, à 18h00Église Notre-Dame des OtagesRetransmission sur les réseaux sociaux de la paroisseDurée 1h00

Conférence « Le contexte historique et politique de la Commune de Paris » par le père Jacques Benoist, historien et théologien : Entre philosophie des lumières et joie de la vocation baptismale, le père Jacques Benoist parcourra les questions qui entourent cette révolte populaire et proposera un retour historique sur les enjeux et conséquences politiques propres à l’événement de la « Commune de Paris ».


  • Mercredi 26 mai, de 14h00 à 18h00Église Notre-Dame des otages                                                         

Adoration eucharistique, chapelet et vêpres du Martyre

  • Mercredi 26 mai à 18h00Église Notre-Dame des OtagesRetransmission sur les réseaux sociaux de la paroisse Durée 1h30

Messe de Requiem en souvenir des otages et des martyrs de la Rue Haxo


  • Jeudi 27 mai à 10hDe Notre-Dame des Otages au cimetière de Belleville (sous réserve d’accord préfectoral)Durée 1h30

Hommage aux gardes républicains : 35 gardes et gendarmes ont été tués lors du massacre de la Rue Haxo. En présence du diocèse aux Armées françaises, nous nous recueillerons à l’obélisque qui surmonte les tombes où ces militaires sont aujourd’hui enterrés.

  • Jeudi 27 mai, à 18h00Église Notre-Dame des OtagesRetransmission sur les réseaux sociaux de la paroisse

Conférence « Les martyrs de la Rue Haxo » par le père Yvon Sabourin. Le père Yvon Sabourin est postulateur de la cause en béatification du père Henri Planchat. Religieux de Saint-Vincent de Paul. Il nous proposera d’entrer dans le mystère des prêtres martyrs du 26 mai 1871. A partir de l’histoire personnelle du père Planchat et des ecclésiastiques arrêtés au cours de la semaine sainte et du contexte antireligieux propre à l’époque, il nous livrera des témoignages inédits sur le parcours de ces prisonniers jusqu’à leur mort.


  • Samedi 29 mai à 10h : De Notre-Dame des Otages à Notre-dame de La Salette (15ème), à l’église Saint-Ignace (6ème), au cimetière de Picpus (12ème). Durée 2h – sur inscription

Visite sur les tombeaux des religieux : Le corps du Père Henri Planchat repose aujourd’hui à Notre-Dame de La Salette, les corps des prêtres jésuites à l’Église Saint-Ignace et ceux des prêtres picpuciens au cimetière de Picpus dans le 12ème. Depuis Notre-Dame des Otages, nous irons nous recueillir sur leurs tombes, selon les règles sanitaires en vigueur.

  • Samedi 29 mai à 17hDépart du Square de la Roquette jusqu’à Notre-Dame des Otages (sous réserve d’accord préfectoral) – Durée 2h

Marche des Martyrs, en présence de Mgr Denis JACHIET, évêque auxiliaire de Paris : procession sur le chemin que les otages ont emprunté depuis le lieu de l’ancienne Prison de la Roquette jusqu’à l’église Notre-Dame des Otages. Étapes à Notre-Dame-Du-Perpétuel-Secours, Notre-Dame-De-La-Croix et Saint-Jean-Baptiste de Belleville.


  • Dimanche 30 mai à 11hÉglise Notre-Dame des Otages

Messe solennelle célébrée par Mgr Michel AUPETIT, archevêque de ParisAvec la participation des communautés de la Compagnie de Jésus, des Religieux de Saint-Vincent de Paul, de la Congrégation des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie et de l’Ordre des Dominicains.

SUIVRE L’ACTUALITÉ DE CET ÉVÉNEMENT SUR NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/ndotages

Prière des otages

Dieu éternel et tout-puissant, toi qui as donné, depuis toujours, à de nombreux martyrs la force de souffrir à cause du Christ ; viens encore au secours de notre faiblesse ; qu’en imitant le courage des Otages, nous ayons la joie de te glorifier par toute notre vie.

Bénis notre communauté, afin que beaucoup puissent y goûter la grandeur de ta miséricorde et la profondeur de ta paix, acquises au prix des souffrances du Christ et de ses disciples.

Garde-nous sous la protection pleine d’amour de Notre Dame des Otages, pour que, traversant les tourments de la vie présente, nous parvenions tous ensemble jusqu’au Ciel notre patrie.

Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Petites vies des Otages

Pendant le carême, nous avons proposé à nos paroissiens de découvrir, pendant 6 semaines, chaque dimanche une « petite vie d’un otage » comprenant son histoire et des extraits de ses écrits spirituels.

Retrouvez les « petites vies » des pères Planchat, Olivaint, Radigue, Sabatier, du séminariste Paul Seigneret et de la religieuse Félicie Gimet sur ce lien.